La police américaine honore des victimes avec l’art numérique

robert-godwin-une

Après le récent meurtre de Robert Godwin, la police de Philadelphie a tenu à honorer sa mémoire en diffusant l’œuvre réalisée par l’un de ses portraitistes.

Le dimanche 16 avril dernier a eu lieu le meurtre de Robert Godwin. Cet afro-américain de 74 ans est alors abattu de sang froid, à Cleveland (Ohio), par Steve Stephens, autre afro américain. Ce dernier a décidé d’abattre la première personne qu’il croiserait dans la rue, et de filmer le tout via Facebook Direct. Des centaines d’internautes assistent à la scène, puis des milliers à travers le monde via les enregistrements avant que la vidéo ne soit retirée du réseau social.

Après une chasse à l’homme qui aura durée près de trois jours, et mobilité l’ensemble des forces de Police des Etats-Unis, le Facebook Killer est repéré dans un McDonald’s. S’en suit une course poursuite qui se termine lorsque Steve Stephens se donne la mort.

L’art numérique pour honorer la mémoire de Robert Godwin

robert-godwin

Portrait de Robert Godwin, réalisé par l’officier Jonny Castro de la PPD.

Cette histoire a touché de nombreuses personnes aux Etats-Unis, et en particulier les membres de la police de Philadelphie (PPD). Pour honorer la mémoire de Robert Godwin, la PPD a eu l’idée de recourir à l’art numérique. Car oui, la police utilise depuis longtemps déjà des logiciels pour reconstituer le portrait robot de personnes disparues ou de criminels recherchés. Si la majorité de ces outils n’ont pas pour but de produire des représentations artistiques (la Police française emploie le logiciel Sosie), les policiers chargés de cette mission ont souvent un profil d’artiste, de dessinateur, pour leur capacité à saisir la physionomie de leurs sujets.

L’officier Jonny Castro, de la PPD, est ainsi titré « artiste graphiste judicaire de la PPD » et a été chargé de concevoir un portrait de Robert Godwin. Bien sûr, il n’était pas question d’obtenir un portrait robot, mais bien une véritable œuvre d’art qui serait envoyée aux proches de la victime. La pièce réalisée est particulièrement belle et chaleureuse.

Un message à l’attention de tous les citoyens

Comme l’indique la publication parue sur le compte Facebook de la police de Philadelphie, ce portrait permet aussi de porter un message de remerciement aux citoyens américains qui se sont mobilisés pour localiser le meurtrier et aider la police dans ses recherches. Il faut savoir que si Steve Stephens a été repéré au McDonald’s, c’est avant tout parce que le personnel a prévenu la police, et surtout tout fait pour le retenir sur place en prétextant des problèmes pour lui livrer sa commande.

« Vous, le public, êtes la meilleure arme que nous avons dans la lutte contre le crime. Oui, c’est un cliché, mais certains clichés le deviennent pour une raison. Les faits sont là : l’assassin de monsieur Godwin n’est plus une menace parce que des citoyens ont prit le temps d’appeler la police. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *