Omega Gemini : un implant rétinien pour une réalité augmentée

omega-gemini

Après le buzz des Google Glass, l’Amérique pourrait relancer sa conquête de la réalité augmentée grâce à un implant directement inséré dans l’œil. L’ère bionique va-t-elle bientôt commencer ?

Imaginez que l’on améliore vos yeux pour que la réalité en soit améliorée. Sans lunettes ou autres casques, vous verriez s’afficher différentes données devant vous. Une carte pour vous repérer dans un lieu inconnu, les coordonnées des personnes que vous croisez ? Ce qui hier n’était que de la Science-Fiction pourrait aujourd’hui être ramené à un simple futur proche.

C’est en tout cas le souhait de la société Omega Ophtalmics qui est derrière l’implant Omega Gemini. Dans les faits, il ne s’agit pas d’une puce qui transformerait vos yeux, mais plutôt d’un réceptacle standardisé pour que l’humain puisse y insérer les « augmentations » (pour reprendre un terme de la bionique) qu’il souhaite.

Pour Gary Wortz, co-fondateur de la société et ophtalmologue de métier, il ne fait aucun doute que l’une des technologies les plus porteuses pour l’Omega Gemini est la réalité augmentée. Si les Google Glass ont fait un flope du fait de problèmes légaux et pratiques, il espère que son projet encouragera le développement de la biotechnologie et de la cybernétique. L’Omega Gemini pourrait aussi permettre l’insertion oculaire d’implants médicaux, ou de senseurs améliorant la perception humaine.

« A l’intérieur de l’œil, nous créons un espace biologiquement inerte qui servira d’opportunité pour tout type de business, ou toute personne qui voudra développer les implants qui viendront s’y loger. »

En d’autres termes, si cette technologie venait nous permettre de voir une réalité augmentée, ce serait parce qu’une autre société aurait conçue une lentille miniaturisée (une puce ainsi qu’un système d’affichage visuel) adapté au socle pourvu par l’Omega Gemini.

Pour personnes âgées et « super soldats« 

D’après les propos de Gary Wortz, rapportés par TechCrunch, la clientèle visée dans le milieu civile serait essentiellement du troisième âge. L’intérêt imaginé étant principalement médical, ou pour pallier aux déficiences physiques liées à l’âge. Les personnes âgées pourraient ainsi bénéficier de la réalité augmentée pour mieux s’orienter.

Reste que la société américaine envisage aussi très sérieusement le marché militaire. L’ajout d’augmentations cybernétiques à l’homme pourrait amener à l’apparition de « super soldats » (pour reprendre les mots de l’ophtalmologue) et l’Omega Gemini pourrait bien être la première étape.

A l’heure actuelle, l’entreprise a déjà réussi plusieurs interventions chirurgicales et implanté avec succès l’Omega Gemini dans l’œil de sept patients tests. Aucun incident n’est à déplorer ce qui devait l’aider à faire valider son produit par la FDA américaine (Food and Drug Administration) ainsi que les autorités de contrôle européennes pour une éventuelle mise sur le marché.

Voici une retransmission de conférences pour en savoir plus long sur le projet (en anglais). La vidéo promotionnelle de l’Omega Gemini est à voir à 2:25.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *