Moss : un jeu d’aventure qui fait le buzz grâce aux malentendants

moss-polyarc

Moss est un jeu d’aventure en VR qui se fait connaître grâce au langage de son personnage principal. Celui-ci connaît le langage des signes.

Quill est une petite souris entreprend un long périple dans une terre enchanteresse mais parfois dangereuse. Pour venir à bout des dangers qui se dressent sur sa route et élucider les énigmes qui barrent son chemin, il a besoin de l’aide d’un esprit bienfaisant : le joueur.

C’est un peu comme ça que commence l’histoire de Moss. Ce jeu vidéo en VR, réalisé par le studio indépendant Polyarc, s’inspire d’œuvres telles que Journey pour retranscrire une aventure certes particulièrement belle et scénarisée (ce qui a déjà valu au jeu de nombreuses récompenses avant même sa sortie officielle) mais sans grande originalité.

Ca c’est au départ, car depuis peu le jeu fait un buzz retentissant sur les réseaux sociaux. Un buzz motivé essentiellement par les malentendants. Si cette partie de la communauté des gamers est si exaltée à l’idée de mettre la main sur Moss c’est en grande partie grâce à Richard Lico, responsable des animations chez Polyarc Games, qui a eu l’idée d’apprendre le langage des signes à Quill, le personnage principal du jeu.

Il a donc réalisé une petite vidéo dans laquelle Quill s’exprime par les gestes avant de la partager sur les réseaux sociaux. Alors qu’il s’attendait à quelques likes et commentaires tout au plus, la vidéo est très vite devenue virale.

« Nous n’avons personne au bureau qui parle le langage des signes américain. Je voulais donc savoir à quel point l’animation était précise ou non. » Précise Richard Lico pour Polygon.com.

Pourquoi si peu de jeux en langage des signes ?

Le succès de cette expérience a décidé l’équipe de Polyarc games d’ajouter plus de langage des signes dans son jeu. Reste que Quill ne s’exprimera pas distinctement. Comme beaucoup de personnages similaires, Quill est pensée pour se faire comprendre du joueur (non handicapé) seulement par la gestuelle. Pour éviter de briser ce trait important du jeu pour les malentendants, le langage des signes sera réduit à des mouvements généraux (des réactions et des sensations, plutôt que des mots) plus facilement compris à travers le monde.

Car si l’utilisation du langage des signes dans un jeu vidéo est une superbe idée, l’expérience est rarement entreprise (récemment le jeu Tacoma a brillé pour son usage des signes américains) du fait des contraintes techniques liées à la traduction du langage des signes. Car chaque pays à son propre langage signé, et Moss utilise les signes américains. Les traduire en français pour que les malentendants francophones puissent les comprendre impliquerait de refaire toutes les animations concernées.

La sortie de Moss est prévue pour la fin d’année 2017 sur le Playstation VR.

1 comment

  1. Pingback: Quand l’univers de Valérian rencontre la réalité virtuelle – Digi Report

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *