Festival VIDEOFORMES : Clermont-Ferrand capitale de l’art numérique

videoformes

Cette semaine aura lieu à Clermont-Ferrand le festival VIDEOFORMES. Comme chaque année, ce sera l’occasion pour les visiteurs de la ville de découvrir des courts métrages venant de tous horizons et des artistes du numérique. Pour 2017, les organisateurs soulignent la portée critique de leurs œuvres.

« Nos sociétés vivent d’étranges soubresauts comme si la chape de la pensée unique se fragmentait sous la poussée de tensions diverses et centrifuges. Le monde de la création contemporaine est souvent le miroir révélateur de tensions et questionnements qui nous traversent. » Expliquent Loiez Deniel, Président et Gabriel Soucheyre, Directeur.

Du jeudi 16 au samedi 18 mars, Clermont-Ferrand deviendra en quelque sorte la capitale des arts numériques. De nombreuses expositions d’œuvres d’art seront accessibles aux visiteurs. On comptera cette fois parmi les artistes : Isabelle Dehay et sa vision de la nature, Anne-Sophie Emard et ses « sculptures vidéo », Joris Guibert qui transforme des tubes cathodiques, Christine Maigne dans « un monde méditatif » ou encore Véronique Rizzo avec œuvre hommage au cinéma.

A VIDEOFORMES, le cinéma et l’art numérique contemporain s’associent. Comme chaque année, un concours viendra récompenser certaines des meilleures productions audiovisuelles de l’année. Près de 514 films provenant de 41 pays différents (dont la Chine, l’Iran, le Chili, le Brésil…) seront diffusés. Le palmarès des films primés sera quant à lui dévoilé en clôture du festival, le samedi soir à 20h45.

« VIDEOFORMES 2017 ne dérogera pas à la règle de présenter une sélection d’œuvres hétérogène, multiples facettes de la création numérique : des vidéos projetées aux installations hybrides, se révèlent des désirs de méditation, des frustrations et des cris de colère, des fascinations pour les images qui brillent et qui bougent, d’une quête de l’humanité chez les autres – ou d’animalité barbare ou transhumaniste, des envies de comprendre ce reflet qu’est l’art quand seul l’art reste vérité. »

Chaque année, de nombreux locaux de la ville sont mis à profit pour tenir toutes les expositions liées au Festival VIDEOFORMES. Pour cette édition 2017, les expositions gratuites se tiendront au musée Bargoin, la galerie Gastaud, la chapelle de l’Oratoire, l’Atelier Coifferie, la salle Gaillard, la chapelle de l’hôpital général, la maison de la vie étudiante et la galerie Etudiante.

Des espaces de détente et de rencontre seront mis en place en marge du festival pour égayer l’ambiance. On pense notamment au « Digital Lounge » (3ème étage de la Maison de la Culture) où chacun est libre d’aller s’asseoir pour discuter ou visionner des films.

Comme vous le voyez, Clermont-Ferrand ne lésine pas pour ce festival et lui donne les moyens de s’étendre. Une bonne façon de découvrir le travail des artistes aussi bien que la ville elle-même lors d’un parcours à effectuer soi-même ou guidé dès 17 heures (départ au Musée Bargoin).

Toute la programmation est accessible ici.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *