Un robot se découvre un cœur dans ce splendide spot de Noël

edeka-robot-noel

Noël approche, et comme d’habitude, cette période est le prétexte à un regain de créativité. C’est notamment le cas en publicité où les entreprises rivalisent d’imagination pour présenter des spots publicitaires destinés aux enfants (ou grands enfants) et ainsi donner une image plus humaine, agréable à leurs marques. Edeka, grande distribution allemande, joue chaque année le jeu à fond. Pour Noël 2017, la société exploite la CGI et nous propulse 100 ans dans le futur…

Nous voici plongé dans une dystopie (un récit qui dépeint une société organisée de telle manière qu’elle prive les individus de bonheur). Oui pour Noël, on fait mieux comme approche. C’est sans compter sur le protagoniste principal de cette histoire qui rappellera à beaucoup d’internautes les aventures de Wall-E, le robot sorti de l’imaginaire des studios Pixar. Pour Edeka, en 2117 l’humanité a perdu face à l’intelligence artificielle et la machine. Les robots arpentent les rues dans un ordre froid et dépourvu d’émotion. Pourtant, l’un d’entre eux va éprouver une première étincelle de sentiment : la curiosité.

De même que le consommateur qui s’arrêterait en rayon pour observer quelque chose qui a happé son intention, ce petit robot enfreint les lois de son monde pour explorer un vieux cinéma. Dans ce dernier il découvrira plus que la curiosité : l’amour d’une famille. Malheureusement ce n’est qu’un film. Et après une veine tentative pour reproduire l’événement chaleureux, la machine se décide à partir en quête de créatures sensibles : les derniers hommes.

Traversant une nature inhospitalière, bien loin de son univers ordonné, le robot finit par découvrir une famille en plein réveillon. Si le robot ne mange évidemment pas, on comprend parfaitement qu’il nourrit son esprit de l’amour que chaque membre de la famille se porte. Sa curiosité, son amabilité, sont finalement récompensées par une petite fille qui lui découvre un cœur… au sens propre du terme. Pour comprendre cette chute, on vous invite à admirer le film si ce n’est pas déjà fait.

Ce spot a été imaginé par l’agence de communication Jung Von Matt qui s’est déjà illustrée avec de multiples campagnes en CGI, notamment le film Netto Easer Bunny pour Pâques 2017 (on remarquera d’ailleurs un ton très proche du film réalisé pour Edeka).

La production a été allouée au studio MJZ avec Matthijs van Heijningen pour réalisateur. De son côté ce studio est connu pour la réalisation de publicités telles que le fameux spot « My Mutant Brain » pour la marque Kenzo.

Via La Réclame

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *