Di Mo Da : l’art numérique loin de se DéMoDer

DiMoDa

Di Mo Da (pour Digital Museum of Digital Art) est un musée virtuel totalement dédié à l’archivage et à l’exposition des œuvres numériques. La refonte récente de son site Internet nous donne une bonne occasion d’attirer votre attention sur cette grande initiative artistique.

Si l’on est habitué à pouvoir se rendre dans n’importe quel musée pour observer des œuvres d’art classique et matérielles, il est plus difficile d’imaginer un endroit physique pour observer l’art numérique. Jusqu’à présent ce qui nous servait de « musée » restait notre bon vieil ordinateur. De quoi voyager sur toute sorte de plateformes comme DeviantArt et observer les nouveautés que nous réservent les graphistes.

Di Mo Da est aujourd’hui une nouvelle forme de temple de l’art numérique. Idée imaginée par Alfredo Salazar-Caro et William Robertson en 2013, le musée est officiellement lancé en novembre 2015.

« En tant qu’institution virtuelle prééminente consacrée à l’art numérique et aux nouveaux médias, le Digital Museum of Digital Art présente toute la gamme de l’art numérique contemporain, en mettant l’accent sur les œuvres d’artistes vivants des nouveaux médias. Di Mo Da est dédié à la collecte, la préservation, l’interprétation et l’exposition de l’art numérique et de sa collection, tout en développant l’expérience consciente de l’art numérique dans un espace virtuel. Di Mo Da est sans doute la plus belle initiative du 21ème siècle dédiée à l’art numérique dans le monde. »

Que faire pour visiter le musée virtuel Di Mo Da ? C’est très simple, il vous suffit de vous rendre sur le site Internet et d’en télécharger l’actuelle exposition. Le visiteur pourra ainsi prendre le contrôle d’un avatar et se promener dans les univers graphiques créés par les artistes, tantôt similaires à des jeux vidéo, tantôt psychédéliques à souhait (comme le prouve la vidéo ci-dessous).

Di Mo Da propose aussi des expériences en réalité virtuelle (avec des casques VR) dans certains musées équipés et partenaires (principalement aux USA malheureusement). Notez que tout est gratuit, mais que le musée fait régulièrement des appels aux dons et cherche aussi des collaborateurs.

Si vous aussi êtes passionnés d’art numérique, on ne saurait que trop vous conseiller de jeter un œil.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.