Un cerveau de Nintendo part à la retraite

genyo-takeda-retraite

Genyo Takeda, grande personnalité de Nintendo, annonce qu’il prendra sa retraite en juin prochain. Longtemps responsable de la recherche et du développement au sein du groupe, il a été responsable de nombreuses innovations que nous connaissons dans le monde de la console de salon aujourd’hui.

Si vous ne connaissez pas Genyo Takeda, vous connaîtrez certainement plusieurs incontournables de la console de salon que l’on lui doit. Le joystick analogique qui équipe toutes nos manettes aujourd’hui est pour la première fois apparu sur les manettes de Nintendo 64, et c’était son pôle de R&D qui l’a mis au point.

Au cours de ses 45 ans de carrière au sein de Nintendo, Genyo Takeda a d’abord rejoint le pôle R&D2, puis est devenu superviseur du pôle R&D3, où il dirigeait une équipe d’environ une vingtaine de personnes (faisant de ce pôle R&D le plus petit de Nintendo). Il a travaillé sur les projets Favicom et NES, avant de devenir célèbre pour le joystick analogique. Il a aussi signé quelques jeux, notamment la licence Punch-Out ! (un jeu de box délirant qui continue d’être actualisé de nos jours), ou StarTropics.

L’un des sauveur de la Wii

Plus récemment, Genyo Takeda s’est illustré (plus ou moins positivement) en tant que lead developer de la Nintendo Wii. La naissance de cette console a marqué à nouveau la volonté de Nintendo de se démarquer de ses concurrents par l’utilisation de technologies avant-gardistes dans le domaine. Malheureusement, le passage abrupt des manettes à joysticks aux contrôleurs sensitifs a fortement perturbé le marché. La console a longtemps payé son manque de jeux vidéo compatibles. Genyo Takeda est l’un des cerveaux responsables de son sauvetage, notamment par le biais de la sortie de jeux adressés à toute la famille, et plus seulement les gamers purs et durs.

Cette très longue carrière aurait déjà dû s’arrêter en 2015, date à laquelle il annonçait pour la première fois son départ à la retraite. Cependant, le décès de Satoru Iwata, alors président de l’entreprise, y a provoqué suffisamment d’instabilité pour qu’il décide de rester quelques années de plus en tant que dirigeant par intérim. Lorsque Tatsumi Kimishima reprend le flambeau, Genyo Takeda est nommé Directeur responsable de la technologie, et chapote à nouveau tout le savoir faire d’avant-garde de Nintendo.

Il s’apprête donc à laisser pour de bon les rennes de l’imagination de son entreprise à une nouvelle génération. Laissant Nintendo peu après la sortie de la nouvelle console Switch. Une entrée sur le marché particulièrement réussie (malgré des problèmes logiciels et matériels, qui ont poussé la société procéder à des modifications rapides de la console aujourd’hui en rupture de stock) essentiellement grâce à la sortie simultanée du très prisé Zelda : Breath of the Wild.

1 comment

  1. Pingback: La Nintendo Playstation existe et elle fonctionne – Digi Report

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.